Corrigé par Pierre Veuillez

  1. Cette séquence échange les contenus des variables A et B (Le contenu de A est mis de coté dans C, celui de B est alors affecté à A et l'ancien contenu de A est enfin restitué dans B)

  2. On définit la suite u par u 0 = 1 et pour tout entier n , u n + 1 = u n + 1 u n

    1. Writeln('?');readln(n);

      u:=1;

      for i:=1 to n do u:=u+1/u;

      writeln(u);

      On calcule le terme suivant de u 1 à u n (d'où les indice i de 1 à n )

    2. u:=1; i:=0;

      repeat

      i:=i+1;

      u:=u+1/u;

      until u>100;

      writeln(i);

      on calcule i et u i jusqu'à ce que u i > 100

  3. Randomize initialise le générateur de nombre aléatoire. Random(6) donne au hasard un entier dans l'intervalle [[0,5]]

    1. Randomize;

      C:=0;

      for i:=1 to 1000 do

      begin

      D:=random(6)+1;

      if D=6 then C:=C+1;

      end;

      writeln(C);

      En ajoutant 1 à Random(6) le nombre aléatoire est dans l'intervalle [[1,6]]

    2. Randomize;

      C:=0;

      Repeat

      D:=random(6)+1;

      C:=C+1;

      Until D=6;

      writeln(C);

  4. Que font les séquences suivantes :

    1. Cette séquence simule 10 lancers de dé et totalise les résultat dans S. Elle affiche donc la moyenne de ces 10 résultats.

      Pour totaliser, il faut partir de 0.

      Comme on fait à chaque fois le lancer de dé et le compte des 6 on l'encadre dans begin...end;

    2. Cette séquence recommence 1000 fis l'expérien,ce précédente et elle détermine le maximum et le minimum des moyennes obtenues.

      Pour calculer la mouyenne, il faut pour chaque série de 10 lancers repartir de 0. Il faut donc être dans le begin...end;

      Pour être sur d'obtenir le maximum, il faut partir de moins. Or le maximum ne peut pas être de moins de 1; de même le minimum ne peut pas être de plus de 6.